Pourquoi LCL va fermer cinq centres d’appel et en muscler quatre autres ?

L’ancien Crédit Lyonnais veut mettre sur pied le principe d’une banque « en continu ». Pour ce faire, LCL casse la logique de régionalisation de ces centres dédiés à la relation client. Sur les neuf centres d’appel existants, cinq vont disparaître à Toulouse, Bordeaux, Nantes, Dijon et Noisy. 254 employés seront repositionnés en agences dans les villes concernées. Les quatre centres restants vont grossir et se spécialiser. 170 recrutements sont prévus, en plus d’un investissement de 6 millions d’euros.

Lire l’article de La Tribune

Que fait OswegO