La relation client, une illustration de la mutation économique marocaine

Au tournant du siècle, l’économie marocaine était en grande partie dépendante de la pluviométrie et des cours du phosphate, dont le royaume détient les plus grandes réserves mondiales. En deux décennies, le tissu productif du Maroc s’est très largement diversifié, faisant du pays un acteur africain désormais important dans les secteurs de l’automobile, de la banque, de la finance ou encore de l’assurance. Aux côtés de ces secteurs, le Maroc est également devenu un champion de la relation client, une activité qui emploie directement et indirectement plus de 100 000 personnes contre moins de 6 000 en 2004. Désormais, le pays ambitionne de consolider sa position de plateforme euro-africaine de la relation client et de continuer à développer cette activité stratégique. Voici comment.

Lire l’article du Point

Comment fait OswegO