A Lire : Performance des organisations et bien-être des usagers : quels modes de pilotage et d’intervention ?

Le champ sanitaire et social est de plus en plus marqué par une tension entre l’exigence de performance des organisations et l’exigence de bien-être des usagers pris en charge et de leurs personnels qui y travaillent.
D’une part, la prégnance du référentiel démocratique et participatif dans les politiques de santé publique (cohésion sociale et sanitaire) attise l’exigence de qualité à l’égard de l’usager, du patient ou de la personne accueillie, se déclinant principalement dans une plus grande personnalisation de leur prise en charge, et une attente de pratiques contextualisées de la part des professionnels de santé. Ces derniers tendent à davantage participer tant à l’élaboration des politiques de santé et de solidarité qu’à leur mise en œuvre, aux niveaux national, régional ou local. Et nous assistons également à l’émergence de parties prenantes, telles que les aidants, les bénévoles, qui veulent être pris en considération, parce que leur intervention contribue au bien-être des usagers.

Découvrir le livre sur Cairn