2010-2019 : les hypermarchés piégés par le retour du client

Le déclin des hypermarchés illustre la fin d’un modèle. Le 15 juin 1963, Carrefour ouvrait sa première très grande surface à Sainte-Geneviève-des-Bois, en région parisienne. Trois cartes faisaient une martingale : la localisation en grande périphérie où le terrain est bon marché, tous les produits nécessaires à une famille sous le même toit, de l’aspirateur à la boîte de conserve, des prix bas.

En ce temps-là, les enseignes avaient passé un contrat moral avec le consommateur. Celui-ci effectuait une partie du travail en venant loin en voiture et en se servant lui-même dans les rayons. En contrepartie, les enseignes donnaient accès à une variété et une quantité inespérée pour des Français qui sortaient de la pénurie de l’après-guerre. C’était les Trente glorieuse et la consommation de masse.“

Retrouvez la suite de cet article sur Les Echos.